( 5 décembre, 2010 )

Taïeb Sahbani-Décédé

taiebsahbani.png 

 Taïeb Sahbani-Décédé

Taïeb Sahbani (الطيب السحباني), né le 9 mars 1925 à Tunis

et décédé le 5 décembre 2010,

est un militant nationaliste, homme politique et diplomate tunisien

Biographie
Sahbani fait ses études secondaires au Collège Sadiki puis poursuit ses études supérieures en France où il finit agrégé de littérature. Étudiant, il est durant plusieurs années membre du bureau de l’Association des étudiants musulmans d’Afrique du Nord en France, dont un mandat en tant que trésorier. De retour en Tunisie, il enseigne à l’Institut des études supérieures et au Collège Sadiki.

Diplomate 
Avec l’indépendance de la Tunisie en 1956, Sahbani entre dans le tout nouveau corps diplomatique tunisien. Il est nommé successivement ambassadeur à Rabat puis au Caire avant d’être promu secrétaire général du ministère des Affaires étrangères. C’est lors de cette période que Sahbani occupe les fonctions de membre de la commission de réconciliation africaine au Congo en 1960 puis celle de représentant personnel du secrétaire général des Nations unies, Dag Hammarskjöld, auprès du gouvernement belge pour les affaires du Congo, en 1961. Après la crise de Bizerte, en 1962, il préside la délégation tunisienne chargée des négociations avec le gouvernement français.

En 1965, le président Habib Bourguiba le nomme directeur de son cabinet. Il occupe ce poste trois ans avant de retrouver la diplomatie en tant qu’ambassadeur à Tripoli en 1968, à Belgrade en 1970, puis à Sofia et enfin à Kigali. En 1970, il est membre de la délégation présidée par Bahi Ladgham et chargée de réconcilier le gouvernement jordanien et l’Organisation de libération de la Palestine.

Il retourne à l’administration centrale des Affaires étrangères en 1978 pour retrouver son poste de secrétaire général du ministère. Il est ensuite nommé en septembre 1980 comme représentant permanent de la Tunisie auprès de la Ligue arabe.

Sahbani fait son entrée au gouvernement le 5 décembre 1986 comme secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères. Il conserve son poste quelque temps après l’accession de Zine el-Abidine Ben Ali à la présidence de la République.

Parlementaire

Sahbani a aussi eu une carrière parlementaire. En 1956, il est élu membre de l’Assemblée nationale constituante ; il est élu membre de la Chambre des députés pour la neuvième législature, entre 1994 et 1999. Le président Ben Ali le nomme le 1er août 2005 membre de la Chambre des conseillers. Il y préside la commission des affaires politiques et des relations extérieures, jusqu’au 12 octobre 2010, lorsqu’il devient président de la commission des affaires politiques, des droits de l’homme et des relations extérieures.

Activités partisanes 
Militant destourien, Sahbani devient secrétaire général de la fédération destourienne de Tunis dans les années 1950. En 1962, il devient président du Conseil supérieur du Néo-Destour. Il préside dans la même période l’Association des anciens du Collège Sadiki. Lors du congrès du parti tenu à Bizerte en 1964, il est élu membre du nouveau comité central (bureau politique élargi), instance créé par les congressistes. Du 10 décembre 2001 et jusqu’à son décès, il préside le Conseil consultatif des résistants et des grands militants du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD).

Mort le 5 décembre 2010, il est inhumé le 7 décembre au cimetière du Djellaz[2]. L’oraison funèbre est prononcée par Fouad Mebazaâ, président de la Chambre des députés et membre du bureau politique du RCD, en présence du Premier ministre, des membres du bureau politique et de nombreux membres du gouvernement et du RCD
Mano Radio Caraïbes
http://www.manoradiocaraibes.com  
http://manoretro.unblog.fr/  
http://emission.unblog.fr/  
martel.loutoby@orange.fr  
http://fr-fr.facebook.com/   
http://martelkapale.unblog.fr/      
Portable:0696919145
Portable:0696840553 

Pas de commentaires à “ Taïeb Sahbani-Décédé ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|