( 20 août, 2010 )

Paco Charlery-Décédé

  • 27818104049106306987100001056947130347992579242n.jpg 

Paco Charlery

Paco Charlery -19 mars 1948
Décédé-20 août 2010

 Le percussionniste Paco Charlery est décédé à la suite d’un malaise vendredi soir à l’âge de 62 ans.
Professeur au Sermac, il était une figure du jazz caribéen.
Je suis professeur de percussions (congas,timbal,bongos) , de Jazz ,dirige un atelier de Jazz au Sermac (tous instruments ) au Parc Aime Cesaire Fort de France. Je joue egalement de la trompette , du piano ,de la batterie .Leader du Paco Charlery sextet .Je joue du jazz avec mes compositions et des standards (jazz, latin jazz,Jazz rock, samba, bèlè jazz, Blues, jazz caribéen).Je suis disponible pour faire des concerts, festivals,clubs de jazz. J’organise des stages de percussions et de Jazz (etude de themes,improvisation,harmonie)
 Image de prévisualisation YouTube

Paco Charlery n’est plus
Nous apprenons en ce jour le décès du musicien martiniquais Paco Charlery (19 mars 1948 – 20 août 2010). Sur sa présentation de Facebook, il se définissait comme tel : « Je suis professeur de percussions (congas, timbal, bongos), de Jazz, dirige un atelier de Jazz au Sermac (tous instruments ) au Parc Aime Cesaire Fort de France. Je joue egalement de la trompette, du piano , de la batterie. Leader du Paco Charlery sextet. Je joue du jazz avec mes compositions et des standards (jazz, latin jazz,Jazz rock, samba, bèlè jazz, Blues, jazz caribéen). Je suis disponible pour faire des concerts, festivals,clubs de jazz. J’organise des stages de percussions et de Jazz (etude de themes,improvisation, harmonie) »
Dans ses évènements nous voyons qu’il est fait état d’un concert en date du 21 août 2010 avec le Paco Charlery sextet, de 21 h30 à 23 h 30 à la Croisière un restaurant de Fort de France.

Son dernier concert n’aura pas lieu !

Nous présentons à ses enfants, sa famille et à ses proches nos sincères condoléances

balawou.blogspot.com 

//////////////

Daniel Dantin solo batterie lors du concert « Paco Charlery band ». Clôture du Festival de la ville de Fort-de-France, Grand Carbet du Parc Aimé Césaire le 19/07/2009.

 Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

////////////////

Paco Charlery nous a quittés

R.E. / Luc André France-Antilles Martinique 23.08.2010

Alors qu’il devait se produire samedi soir dernier dans un lieu bien connu du centre ville, Paco Charlery s’en est allé, vendredi soir, sur la pointe des pieds, à l’âge de 62 ans, terrassé par un accident cardio-vasculaire.

Vendredi soir, Paco Charlery devait rejoindre des amis musiciens au restaurant où lui-même devait se produire le lendemain. L’occasion de mesurer l’ambiance. Mais, malheureusement, ses amis ne le verront jamais et le concert du lendemain, lui non plus, n’aura jamais lieu.

Une terrible douleur à la poitrine l’emportera sur le palier de sa maison.

Il y a de cela quelques mois, Paco Charlery avait été victime d’une première attaque. La seconde lui aura été fatale. Pourtant, petit à petit, avec courage et ténacité, il était revenu sur le devant de la scène et commençait à nouveau à y prendre goût.

Sa dernière apparition surscène

Au mois de juillet dernier, sur la place Perrinon, à Fort-de-France, lors d’un concert public donné par ses élèves de la section big band du Sermac, on avait pu une fois de plus vérifier ses talents de pédagogue. C’était là, en tant que chef d’orchestre de cette formation, sa dernière appariuon sur scène. La pédagogie avait acquis, à ses yeux, de plus en plus d’importance, après son premier accident.

« Le projet de big band comptait beaucoup pour Paco. Il était fier de le montrer » , confie Guy Louiset, responsable de la section musique au Sermac et son ami de longue date.

De l’avis de tous, Paco Charlery restera dans les mémoires comme un excellent musicien et un homme au grand coeur. Tous ses amis sont formels : « Paco était toujours à l’écoute de l’autre. Il avait toujours un moment pour vous » , confirme Laurent Tulle, son pianiste. « Il avait gardé un coeur d’enfant » , assure Alfred Varasse, lui aussi un vieil ami et compagnon de musique. Paco Charlery, pour qui la musique était une façon de chanter l’amour de son pays et de ses gens, nous a quittés. Sa disparition laisse un grand vide dans le monde musical martiniquais et dans le coeur de tous ceux qui l’aimaient en retour.

- France-Antilles adresse toutes ses condoléances à la famille. Une veillée est prévue ce soir, au Parc Aimé Césaire, à Fort-de-France. L’enterrement aura lieu demain, au Lamentin. A noter que l’adresse facebook de Paco Charlery reste ouverte aux hommages.

- Une vie dédiée à la musique…

Chef d’orchestre, arrangeur, compositeur, percussionniste, batteur, conguiste, trompettiste, bugliste, pianiste, Paco Charlery est né en mars 1948, au Lamentin. Toute sa vie, il l’aura consacrée à la musique.

Son père est trompettiste à l’orchestre symphonique de la Martinique et chef d’harmonie au Lamentin. C’est donc tout naturellement qu’il débute l’apprentissage de la musique par la trompette et avec lui. Paco Charlery gardera une passion sans faille pour Miles Davis, le trompettiste génial du jazz. C’est aux côtés de Paulo Rosine ou au sein de l’orchestre Nuevo Combo qu’il fait ses premières apparitions publiques. Parmi ses idoles musicales de cette période, de celles qui donneront un sens à sa musique, on peut citer : Louis Armstrong, Sydney Bechet, Miles Davis ainsi que les percussionnistes afro-cubains : Tito Puente, Mongo Santamaria, Candido. Des influences dont il se rappelera plus tard…

Paco Charlery suit la voie royale. A l’âge de 17 ans, il part étudier la trompette au conservatoire international de Paris, puis au conservatoire national d’Orléans. A Paris, comme batteur et percussionniste, il fréquente le gratin du jazz français, notamment le compositeur-contrebassiste Henri Texier. De 1970 à 1972, il joue avec le groupe Magma, celui dont tout le monde par le dans le milieu parisien. Ila été contacté parle leader, Christian Vander lui-même. Paco participe à leur premier double album intitulé Kobaïa. Ensuite ce sera avec la chanteuse Brigitte Fontaine qu’il se produira pendant trois ans. Les contrats ne manquent pas, le musicien antillais est de plus en plus demandé. C’est à cette époque qu’il fait la connaissance du batteur Bernard Lubat et se produit avec lui et Eddie Louiss au piano. Une période féconde et les trois hommes garderont d’excellents rapports, n’hésitant pas à renouveler l’expérience chaque fois que l’occasion se présente, comme en 2005 à Uzeste dans le cadre du festival de la ville.

L’amour de la terre natale…

Mais Paco Charlery a lamourde la terre natale et, en 1974, il décide de rentrer au pays, tandis que sa carrière semble prendre son envol en France. En Martinique, d’abord comme trompettiste, il forme, avec le pianiste Chico Jehelman, le groupe Tchimbé Rèd. Ils jouent du « jazz martiniquais » avec Félix Clarion à la guitare et Alfred Varasse à la batterie. Dans la foulée, au sein de Difé d’Alfred Varasse, il participe à cinq albums et enchaîne de nombreuses tournées en France et dans la Caraïbe. Son entrée au Sermac comme professeur de percussions suivra cette période. Paco Charlery enchaînera les festivals et les scènes internationales. Les coups durs n’ont jamais eu raison de lui, sa volonté et sa ténacité, son amour de la musique et des gens : tout cela aura contribué à lui offrir une brillante carrière. Ses deux albums, « Lespwa » , produit en 1999 et « Pitit mwen » en 2006, couronnent une vie de musicien très impliquée. Ses amis intimes aiment à dire que Paco n’aurait pas eu tout le respect musical qu’il méritait. Ce que confirme Alfred Varasse, avec qui, d’ailleurs, il évoquait lui-même parfois la question. De notoriété publique, Paco Charlery était un musicien hors pair, un homme simple et l’humilité était son apanage. Souhaitons que la postérité s’en souvienne

////////////

Mano Radio Caraïbes 

http://www.manoradiocaraibes.com     

http://manoretro.unblog.fr/    

http://emission.unblog.fr/    

martel.loutoby@orange.fr    

http://fr-fr.facebook.com/ 

 http://martelkapale.unblog.fr/ 

Portable:0696919145 

Portable:0696840553 

Pas de commentaires à “ Paco Charlery-Décédé ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|